Concernant ma sculpture

PAS DE DEUXPas de deux   Adam et EveAdam et Eve

Le couple constitue un élément porteur/moteur de ce que j’essaies d’exprimer en sculpture. Toutefois, pour en décrire les nuances d’émotions, j’utilise divers langages qui ont, bien entendu , été inventé par d’autres que par moi.
Dans certains cas, l’influence africaine est très forte, c’est le cas, par exemple pour les couples « ADAM ET ÈVE » et “PAS DE DEUX”. Dans ces deux représentations, ce qui frappe, c’est l’ambigüité des rapports au sein du couple. On peut les considérer comme des installations où les personnages tournent l’un devant l’autre. Chaque mouvement trahi alors une attitude différente, variant de l’indifférence froide à la complicité amicale, voire à l’affection. Il en va ainsi n’est-ce-pas, de nos rapports quotidiens avec notre conjoint.

Le baiser de l'homme oiseau à la femme chevalLa baiser de l’homme oiseau à la femme cheval
Dans d’autres cas, les métaphores gréco-latines de mes études classique remontent à la surface: c’est le cas du “BAISER DE L’HOMME OISEAU À LA FEMME CHEVAL”. C’est non seulement un tribu payé au style sculptural, mais aussi au narratif complexe des sculptures grecques, impliquant plusieurs personnages et des animaux, qu’il faut déchiffrer en en faisant le tour afin de comprendre ce que font les personnages et le message que leur corps charrie avec la posture et la position des uns par rapports aux autres. C’est une oeuvre très “songée” car toute erreur dans la facture ou la composition pouvait faire basculer ce concept dans le naïf, voire le “kitch”. Plusieurs amateurs m’ont avoué préférer le cheval séparé de la femme et son petit phantasme. Certes, la réunion en un seul tableau de ces éléments en apparence discontinu peut paraître saugrenu (pour ne pas dire les choses plus méchamment), mais à mon avis, ainsi va la vie: nos comportements et les rapports au sein du couple sont saugrenus, discontinus en apparence et terriblement déstabilisants. Paradoxalement, ce que la vie nous enseigne, c’est que c’est par les crises et grâce aux conflits que nous avançons et grandissons. Je n’aurais pu dire toutes ces choses en utilisant une facture, un langage, qui aurait risqué de caricaturer les choses.

Le vieux coupleLe vieux couple

Le “VIEUX COUPLE” est probablement le plus intense. Encore ici, il me fallait choisir un langage approprié. Passé la soixantaine, une vision réaliste du baiser amoureux et sensuel du couple dérange et même peut répugner. Les replis de notre peau, les cicatrices, les marques des blessures jurent avec la candeur adolescente du sentiment. Cette vieille buche qui a beaucoup vécu, et l’allusion au baiser de Giacometti m’ont semblé faire l’affaire. C’est un œuvre presque abstraite où les émotions sont plus cachées que montrées à cru.

Celle qui s'appuie sur la lumièreCelle qui s’appuie sur la lumière   Les jumeauxLes jumeaux

Enfin, ma conjointe est un être qui ne me laisse jamais indifférent et que j’observe et accompagne tout au long des expériences de sa vie. Un jour, toute femme forte qu’elle soit, elle est frappé par un grand malheur – maladie, mort tragique d’un parent cher, trahison,  etc. C’est ce que la femme “CELLE QUI S’APPUIE SUR LA LUMIÈRE” tente d’exprimer. Il en va de même de la mère et de ses « JUMEAUX ». J’ai alors choisi un langage très conventionnel, proche de l’art moderne au vingtième siècle, des formes toutes simples et surtout sans ambiguïté afin que le regardant puisse s’attarder au sens de l’oeuvre plutôt que de s’émerveiller devant l’audace du langage.Il ne faudra pas se surprendre de la diversité de style de mes sculptures. Selon l’émotion et l’idée que je souhaite exprimer, j’utiliserai tantôt le bois ou la pierre,tantôt le bronze, et, bien entendu, j’utiliserai à ma manière un des nombreux langages de la sculpture d’hier ou d’aujourd’hui. Les photos de mes sculptures ci-jointes reflètent donc ma démarche.



Laisser un commentaire

amour |
noire souris |
loup22 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire de verre et de feu
| Musique en Montagne
| comics-place